Bien choisir son assurance multirisque immeuble

Depuis la loi ALUR, souscrire à une assurance multirisque immeuble est devenu obligatoire pour les syndics de copropriétés ; que leurs immeubles soient à usage d’habitation ou couvrant des risques professionnels. De fait, la concurrence est rude entre les compagnies d’assurance, et les offres nombreuses.

Difficile devant une telle profusion d’offre de s’y retrouver, de comprendre les spécificités de cette police d’assurance et de comprendre le jargon des assureurs ! Pourtant trouver la bonne assurance est un enjeu capital pour les syndics et propriétaires d’immeubles.

Que couvre l’assurance multirisque immeuble ?

D’une manière générale, la multirisque immeuble est une assurance couvrant les dommages aux biens immobiliers. Plus précisément, les garanties communément offertes par ce contrat sont :

  • Dommages électriques
  • Vol
  • Bris de glaces
  • Bris de machines
  • Émeutes, mouvements populaires
  • Sabotage & vandalisme
  • Attentats / actes de terrorisme
  • Recours
Un dispositif de sécurité pour votre immeuble peut conditionner la garantie contre le vol de votre assurance

Garantie contre le vol ?

Attention, la garantie contre le vol n’est pas systématique dans les contrats d’assurance multirisque immeuble.

Investir dans un dispositif de sécurité peut être judicieux, tant pour votre assurance que pour la sérénité de vos locataires.

Bien comprendre la multirisque immeuble

Le jargon des assureurs est composé d’un vocabulaire technique et bien spécifique à leur métier, et pour les néophytes il n’est pas toujours facile de comprendre exactement les tenants et les aboutissants de certaines conditions et clauses.

La surface en mètre carré développé ?

Il s’agit de la superficie totale d’un immeuble ; murs extérieurs compris. Pour la calculer il suffit de prendre le périmètre extérieur de l’immeuble et de le multiplier par le nombre d’étage +1 (pour le rez-de-chaussé). Pour vos caves, parking, remises et combles non aménagés, ajoutez 50% de leurs surfaces réelles.

Veillez à compter au plus juste votre surface au m² développés ! Plus elle sera élevée, plus le montant de votre cotisation d’assurance multirisque immeuble sera important !

 

La sinistralité

Derrière ce terme injustement gauche et diaboliquement effrayant, se cache un ratio financier établis entre le montant des dommages indemnisés et le montant des primes encaissés. Pour assurer la rentabilité d’un contrat d’assurance et couvrir les frais de gestion, les compagnies d’assurance estime que ce taux doit être inférieur à 1.
Pour la souscription d’une nouvelle assurance multirisque immeuble, vous devez impérativement fournir la statistique sinistre des trois dernières années. Vérifiez bien l’exactitude de cette statistique dont dépendra le montant de votre prime et de votre franchise.
 

La franchise, parlons-en !

La franchise est un montant fixe et négociable ; c’est un seuil en dessous duquel votre assurance ne prendra pas en charge l’indemnisation en cas de sinistre. Elle a ses avantages comme ses inconvénients ; en effet, plus une franchise est élevée plus le montant de votre prime annuelle sera modéré. A contrario, cette dernière augmentera avec une franchise faible ou nulle.

En souscrivant une police d’assurance franchisée, vous serez contraint à prendre en charge le dédommagement pour des « petits » sinistres. C’est en cela que l’étude de votre statistique sinistre pourra vous aider à définir une franchise cohérente au regard de votre risque.

Le plafond de garantie

À l’opposé de la franchise, le plafond de garantie est le seuil maximal au delà duquel votre assurance ne prendra plus en charge l’indemnisation des sinistres.  Un contrat d’assurance peut comporter plusieurs plafonds en fonction des garanties prise en charge par votre contrat. Un plafond global annuelle peut également être définis.

Des professionnels pour vous conseiller

La recherche de la meilleure assurance multirisque pour votre immeuble peut s’avérer complexe et chronophage, et traiter en direct avec les compagnies d’assurance ne vous garantie absolument pas d ‘obtenir les meilleures offres. Pour gérer la négociation et vous obtenir les meilleures garanties possibles, faire appel à un intermédiaire pourrait vous être extrêmement bénéfique.

Courtiers vs Agents

Les agents d’assurance sont des professionnels de l’assurance exerçant l’activité d’intermédiaire pour le compte d’une Compagnie d’assurance dont il a reçu mandat. Souvent détenteur d’une exclusivité territoriale et ayant accès à des produits d’assurance compétitifs, il n’en demeure pas moins que les agents d’assurance – la plupart travaillant exclusivement avec une seule compagnie d’assurance – ne seront en mesure de vous proposer des assurances que de ladite compagnie.

Les courtiers en assurances sont des intermédiaires indépendants, mais contrairement aux agents, ne sont affiliés à aucune compagnie d’assurance et sont donc en mesure de proposer à leur clients, les produits présentant les meilleures garanties aux meilleurs prix. En fonction du biens à assurer, ils pourront donc solliciter plus de compagnie d’assurance pour obtenir le meilleur contrat en fonction des spécificités de l’immeuble à assurer (localisation du bien et risque d’aggravation, surface et statistiques sinistres…)


Chez BA Assurances nos courtiers se spécialisent dans l’assurance immeuble. Nous proposons à nos clients et courtiers partenaires une large gamme de produits permettant de répondre à tous leurs besoins. N’hésitez pas à nous contacter pour vos questions ou demande de devis !